Dernier jour à Mãncora

(je suis une semaine en retard sur mes articles! Je vais essayer de me ratraper rapidement.)
Mardi fût notre dernière journée à Mãncora. Notre autobus devait partir a 10h50 ce soir là. Nous avions donc une journée complète à profiter de la plage et à nous promener dans cette ville. La propriétaire du Del wawa, l’auberge où nous restions, nous a offert de garder la chambre pour la journée pour un frais. Ca me semblait un peu cher, mais l’idée d’une douche et d’avoir une place pour nos sacs avant de nous embarquer pour deux jours d’autobus l’a emporté.

Commencant notre journée par une scéance de yoga et un petit déjeuner au restaurant Bananas, une suggestion de notre entraineur, nous nous sentions en pleine forme. Yogourt et fruits, oeufs et jambon, pain, café, jus pour moins de S20. Nous avons laissé passer le soleil du midi en s’avourant une bière sous le gazébo, admirant le talent des surfer et sky-surfer qui s’amusaient dans l’eau. Vers 2 heures, nous sommes allés jouer avec les vagues jusqu’à, comme à chaque jour, se faire tabasser un peu trop.

20120427-032751 PM.jpg

Nous avions comme idée de quitter la chambre vers 6h, d’aller enregistrer nos sacs et acheter nos billet avant d’aller souper et retourner à la station d’autobus un peu avant notre départ. Comme le soleil se couchait, nous ne voulions pas trop nous éloigner de la station d’autobus. Nous avons donc opter pour une place à sandwich pas trop loin. Le service fût plus rapide que l’on avait espéré et en moins peu de temps nous étions de retour à Cruz Del Sur, notre compagnie d’autobus de choix jusqu’à maintenant.
Lorsqu’ils ont commencé à fermer des portes fenêtres et à compter la caisse nous avons compris que nous devions attendre dehors pendant qu’ils allaient souper. Les prochaines deux heures fût plus qu’intéressantes. Les moto-taxis parcourant la rue principale, les petites comptoirs de bouffes au coin de la rue et leurs clients, les chiens errants venu nous dire un petit bonjour s’assurant que nous n’avions pas une petite bouché pour eux, j’étais plus que contente de me rappeller que la ville était sécuritaire à toute heure du jour ou de la nuit.
Vers 9h, un employé de la compagnie d’autobus à ré-ouvert la station et nous a annoncé que notre autobus avait une heure de retard. Nous avons donc regarder la télévision en Espagnol en s’esforcant de ne laisser ni notre esprit, ni notre cul s’endormir sur les petites chaises en plastique de la station d’autobus. Le confort des fauteuils, l’oreillé et la couverture de l’autobus sera grandement apprécié!
20120427-032808 PM.jpg

20120427-032832 PM.jpg

20120427-032900 PM.jpg

20120427-032845 PM.jpg

20120427-032725 PM.jpg